Programme

Systema naturae

Image

Concert

Enregistré par Espace 2

Me 16 mai 2018
20h15
Quartier Général (QG)

En collaboration avec Quartier Général
Pour la première fois interprétée en Suisse dans son intégralité, le cycle de quatre pièces «Systema naturae» est emblématique de l’univers musical de Mauro Lanza. Composé à quatre mains avec Andrea Valle, le cycle, inspiré des règnes végétal, animal et minéral, instaure un dialogue à la fois savant et ludique entre l’humain et la machine. Son écriture a débuté en 2013 à la suite d’une commande du collectif RepertorioZero. Le cycle sera interprété par Mdi ensemble, coproducteur avec RepertorioZero du concert à l’affiche des Amplitudes.
Mdi ensemble – RepertorioZero
Lorenzo Gentili Tedeschi, violon
Paolo Fumagalli, alto
Giorgio Casati, violoncelle
Sonia Formenti, flûte
Remo Peronato, hautbois
Chiara Percivati, clarinette
Salvatore Castellano, saxophone
Ruben Mattia Santorsa, guitare
Luca Ieracitano, piano
Simone Beneventi, percussions
Paolo Brandi, sound engineering
Mauro Lanza et Andrea Valle –

Systema naturae:

cycle en quatre parties pour instruments et dispositifs électromécaniques

Regnum vegetabile (2014) 22’
Regnum animale (2013) 22’
Regnum lapideum (2016) 22’
Fossilia (2016-2017)

Première suisse

20 ans de musique entre informatique et boîtes à meuh

Image

Conférence

Je 17 mai 2018
18h30
Club 44

En collaboration avec le Club 44
Lors de cette présentation, le compositeur détaillera son parcours, qui va des pièces électroniques des années 1999-2006 qui utilisent la synthèse par modèles physiques et sa lutherie virtuelle jusqu’aux dernières pièces pour instruments et «physical computing» écrites à quatre mains avec Andrea Valle.
Conférencier : Mauro Lanza
 

Diotima

Image

Concert

Enregistré par Espace 2

Je 17 mai 2018
20h15
Musée des beaux-arts

En collaboration avec la Haute école de musique Genève-Neuchâtel et le Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds
Les Amplitudes sont honorées de pouvoir accueillir à La Chaux-de-Fonds le quatuor Diotima, fer de lance de la création contemporaine et parmi les ensembles de musique de chambre les plus demandés du moment. Ils seront rejoints par quatre étudiants de la HEM Genève-Neuchâtel dans un programme très contrasté, de la vision sombre d’un futur dystopique à la folie du Carnaval, avec en joli contrepoint, un magnifique quatuor d’Enno Poppe.
Quatuor Diotima
Yun-Peng Zhao, violon
Constance Ronzatti, violon
Franck Chevalier, alto
Pierre Morlet, violoncelle
Quatuor d’étudiants en Master of Arts de la Haute école de musique Genève-Neuchâtel
Anika Vieru, violon
Joakim Cumont-Vioque, violon
Víctor López Peña, alto
Helga Luksevica, violoncelle
Mauro Lanza –

The 1987 Max Headroom Broadcast Incident (2017) 22’

Première suisse

pour quatuor à cordes augmenté
Mauro Lanza –

Der Kampf zwischen Karneval und Fasten (2012) 13’

Première suisse

pour octuor à cordes
Enno Poppe –

Buch (2013-2016) 27’

pour quatuor à cordes

Number IX

Image

Concert

Enregistré par Espace 2

Ve 18 mai 2018
20h15
Temple Farel

Une coproduction de la RTS Espace 2
Le catalogue de Mauro Lanza ne compte pas d’œuvres pour orchestre. En revanche, il recèle quelques trésors pour «grand ensemble», un effectif dans lequel l’Orchestre de chambre de Lausanne excelle. L’une des pièces du compositeur italien fait un clin d’œil à l’un des chefs-d’œuvre de Schoenberg, qui trouve ainsi sa place au programme. Et comme Lanza est un des rares compositeurs d’aujourd’hui à s’intéresser à l’orgue, nous exploiterons la chance de nous trouver dans un temple...
OCL – Orchestre de Chambre de Lausanne
Marc Kissóczy, direction
Vincent Thévenaz, orgue
Mauro Lanza –

#9 (2009-2010) 10’

pour ensemble instrumental
Arnold Schoenberg –

Erste Kammersymphonie, op 9 (1906) 20’

pour ensemble instrumental
Mauro Lanza –

Negativo (2006) 6’

pour orgue
Mauro Lanza –

Sol (2007) 6’

pour ensemble instrumental
Morton Feldman –

Principal Sound (1980) 20’

pour orgue

Oto-symbiote

Image

Concert

Ve 18 mai 2018
22h30
Théâtre ABC

En partenariat avec le Centre de culture ABC
Carte blanche expérimentale à deux fidèles collaborateurs de Mauro Lanza. Andrea Valle et Simone Pappalardo sont à la fois des penseurs de la musique, des inventeurs de génie et des interprètes redoutables. Ils proposent souvent des sets d’improvisation en solo ou en duo et nous promettent une série de performances littéralement inouïes...
Otosimbionte
Andrea Valle et Simone Pappalardo
Andrea Valle et Simone Pappalardo –

Improvisation (2018) 60’

Pour dispositif électronique

Sorcières

Image

Ciné-concert

Sa 19 mai 2018
14h00
Cinéma ABC

Avec le concours du Swedish Film Institute — Stockholm
En partenariat avec le Centre de culture ABC
«Häxan» est un film muet qui mêle un travail documentaire et des séquences de fictions. Il analyse la manière dont les superstitions ainsi que l’incompréhension des maladies et pathologies mentales peuvent mener à l’hystérie de la chasse aux sorcières. Il a connu de nombreux montages différents et de nombreuses mises en musique, dont une des plus récentes et des plus passionnantes est due à Mauro Lanza.
Interprète: Mauro Lanza
Réalisateur:
Benjamin Christensen
Réalisateurs en informatique musicale:
Mauro Lanza, Olivier Pasquet –

Häxan (1922) 106’

Première suisse

Electric Objects

Image

Concert

Sa 19 mai 2018
16h30
Musée des beaux-arts

En collaboration avec le Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds
«Electric Objects» est un projet inédit proposé par Marie Schwab avec la collaboration du professeur de musique Antonio Trajanoski, auquel participe une classe d’élèves du Collège Numa-Droz. Selon un processus de création visant à développer une «approche de la musique contemporaine par improvisations thématiques», le projet s’inspire de «Regnum animale» de Mauro Lanza et Andrea Valle.
 

Electric Objects (2018) 30’

Création

pour objets électromécaniques et instruments

Souffles et nuages

Image

Concert

Enregistré par Espace 2

Sa 19 mai 2018
20h15
Temple Allemand

Une coproduction du Nouvel Ensemble Contemporain (NEC) et du Centre de culture ABC
Le souffle et les nuages, la voix humaine et les gouttes d’eau qui tombent du ciel : deux idées poétiques mises en musique et orchestrées avec maestria par Mauro Lanza. La technologie en avant-plan, sans jamais perdre l’esprit ludique et curieux qu’on lui reconnaît. Le NEC est aussi ravi de retrouver pour ce concert trois collaborateurs qui avaient fait vibrer l’ensemble ces dernières années : la soprano Sarah Maria Sun, la cheffe Elena Schwarz et le compositeur Thomas Kessler.
Nouvel Ensemble Contemporain (NEC)
Elena Schwarz, cheffe
Svea Schildknecht, Soprano

Susanne Peters, flûte
Yuji Noguchi, clarinette
Megumi Tabuchi, clarinette
Vincent Daoud, saxophone
Ross Butcher, trombone
Jonas Grenier, violon
Céline Portat, alto
Esther Monnat, violoncelle
Antoine Françoise, piano
Nicolas Farine, piano
Julien Mégroz, percussion
Mauro Lanza –

Le nubi non scoppiano per il peso (2011) 21’

Première suisse

pour ensemble, soprano et machine à gouttes d’eau

Simon Cacheux, concepteur et réalisateur de la machine à gouttes
Mauro Lanza –

The Kempelen machine (2015) 16’

Première suisse

pour ensemble et dispositif électroacoustique

Simone Pappalardo, concepteur et réalisateur du dispositif électromagnétique
Thomas Kessler –

Shifted Vibrations (2018) 10’

Création
quintette pour violon, flûte, clarinette, percussion et piano

Brunch

Image

Buffet convivial

Di 20 mai 2018
12h15 – 14h15
Café ABC

Attention: sur réservation uniquement
0041 +32 967 90 40 
Les Amplitudes vous invitent à partager un moment convivial et gourmant. Un moment privilégié d’échange et d’expérience gustative dans le « stamm » du festival, avant la clôture du festival.
 
 

La mesure du désordre

Image

Danse

Di 20 mai 2018
17h15
TPR - Beau-Site

En coproduction avec l’ADN — Association Danse Neuchâtel (Hiver de danses), réalisée en collaboration avec le TPR.
Sept danseurs et danseuses du Group La Bolsa réinterprètent le langage chorégraphique de Thomas Hauert. La pièce, pensée comme un dialogue, tente d’associer l’ordre et le désordre, le groupe et l’individu. Avec «La mesure du désordre», le chorégraphe suisse basé à Bruxelles renoue avec la musique de Mauro Lanza.
ZOO/Thomas Hauert & Group La Bolsa
Direction : Thomas Hauert
Concept, chorégraphie : Thomas Hauert & Group La Bolsa

Interprétation : Cecilia Colacrai, Natalia Jiménez, Mireia de Querol/Thomas Hauert, Iris Heitzinger, Xavi Moreno, Federica Porello et Anna Rubirola.
Musiques : Mauro Lanza / ainsi que Luciano Berio, Igor Stravinsky, Freddy Vallejos, Modest Mussorgsky, Witold Lutosławski, Béla Bartók, Mina, Richard Strauss et Count Basie

Lumières : Bert Van Dijck
Costumes : Carme Puigdevall

ZOO/Thomas Hauert & Group La Bolsa

La mesure du désordre (2015) 60’

Première suisse